A propos

Carnet de recherche dédié la recherche sur les publics, Publics en questions a été initié dans le cadre du programme de recherche « Faire public » conduit par le Centre de Recherches sur les Médiations (CREM) de 2013 à2017. En donnant la parole à des chercheurs d’horizons et disciplines diverses, il a proposé un espace éditorial souple et ouvert, permettant la mise en visibilité et le dialogue entre des recherches dont les objets et les approches témoignent du large spectre des études sur les publics.

Avec l’achèvement en 2017 du programme scientifique « Faire public », le projet éditorial du carnet de fait évolue. Le nouveau programme scientifique du CREM qui porte sur « Narrations sociales. Sociétés de la narration » (2018-2022) ouvre au carnet de nouvelles perspectives.  Si la question des publics et des phénomènes de publicisation constitue toujours le cœur du projet, celui-ci va désormais insister sur la dimension narrative dans la constitution des publics et dans les formes de leur représentation sociale et professionnelle.

La question des publics sera donc désormais envisagée prioritairement (quoique pas uniquement) au prisme de la dimension narrative, à la fois comme méthode et objet de recherche pour la compréhension des publics et de leurs mutations. Ce qui conduit, par exemple :

  • à s’intéresser à leur dimension politique et à examiner les relations de pouvoir qui transitent ou sont établies par le phénomène narratif ;
  • à s’interroger sur la construction/déconstruction des identités collectives, que ce soit au sein d’institutions (artistiques, culturelles, patrimoniales, mémorielles, scientifiques, scolaires…) ou d’organisations (entreprises, hôpitaux, collectivités territoriales, associations…), que ce soit aussi dans des situations de calme ou de tension, voire de violence extrême ;
  • à poser la question de la place du sujet et de l’impact des récits de soi dans la constitution et la représentation des formes d’engagements publics ;
  • à analyser le rôle des narrations dans l’ingénierie des connaissances et dans la confiance dans le monde numérique,
    etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *