Tous les articles par Angeliki Koukoutsaki-Monnier

SÉMINAIRE NUMÉRIQUE DE RECHERCHE 2017-2018 HESCALE – Histoire, Économie, Sociologie des Cinémas d’Afrique et du Levant

 

AAC – Quelles langues pour le cinéma ?

Production, circulation, enjeux

La question de la langue est centrale au cinéma. Indice sur le contexte culturel de création d’un film, elle détermine aussi la géographie de sa circulation et la nature de sa réception par le public. Pourtant, la langue est souvent considérée comme une évidence et peu questionnée, tant par les professionnel.le.s que par les chercheur.e.s. Le séminaire HESCALE sera consacré cette année à la question des langues dans lesquelles les films d’Afrique et du Moyen Orient / en Afrique et au Moyen Orient sont produits, distribués et vus. En quelle langue tourner un film en Afrique et au Moyen Orient ? Comment les langues conditionnent-elles la circulation des films et leurs publics potentiels ? Comment conditionnent-elles la réception des films ? Comment se pose la question des langues pour les différents acteurs des filières : législateurs, institutions, producteurs, distributeurs, traducteurs, doubleurs et sous-titreurs, exploitants, critiques, spectateurs ? Les interventions pourront proposer des explorations à la croisée de plusieurs enjeux : Continuer la lecture de SÉMINAIRE NUMÉRIQUE DE RECHERCHE 2017-2018 HESCALE – Histoire, Économie, Sociologie des Cinémas d’Afrique et du Levant

Enquête sur les Publics et les usages des bibliothèques municipales en 2016

Forte d’un maillage territorial exceptionnel de plus de 16 000 lieux de lecture – 7 000 bibliothèques et 9 000 points d’accès au livre – la lecture publique est le premier réseau culturel de France. Grâce au recueil et à la publication annuelle des données d’activité des bibliothèques municipales et intercommunales par l’observatoire de la lecture publique du ministère de la Culture (Direction générale des médias et des industries culturelles), la connaissance de ce réseau s’est accrue ces dernières années. En complément de ce paysage statistique, élaboré à partir des données très riches communiquées par les bibliothécaires, le ministère de la Culture s’est périodiquement attaché à lancer de grandes enquêtes auprès des Français (1979, 1997, 2005) afin d’éclairer leurs pratiques et leur perception des bibliothèques.

Parallèlement, à travers les différentes vagues de l’enquête sur les pratiques culturelles des Français du département des études, de la prospective et des statistiques (ministère de la Culture), la fréquentation des bibliothèques a pu être replacée dans le contexte général de pratiques culturelles en mutation.

[…]

En 2016, le ministère de la Culture a lancé une nouvelle étude sur les publics et les usages des bibliothèques municipales avec deux objectifs principaux : actualiser les données de 2005 et objectiver les évolutions importantes qu’ont connues les bibliothèques au cours de la dernière décennie. 4 000 personnes de 15 ans et plus ont ainsi répondu à un questionnaire en ligne, 400 autres ont été interrogées par téléphone. L’échantillon téléphonique, centré sur les personnes de 60 ans et plus ainsi que sur celles habitant en milieu rural, a été conçu pour résoudre certains biais inhérents aux enquêtes en ligne et assurer la représentativité des résultats. Dans le même but, trois questions de calage ont été posées à un échantillon de 3 000 personnes interrogées dans le cadre de trois vagues d’enquête omnibus téléphoniques.

Lire les résultats de l’enquête en cliquant ici.

Public, non-public : questions de méthodologie

Centre de recherche
sur les médiations

Communication, langue, art, culture
(EA 3476, Université de Lorraine, France)

 


¿ Interrogations ?, 24, 2017


Public, non-public :
questions de méthodologie

 

coordonné par
Rosana Contreras-Gama, Aurora Fragonara, Nathalie Gerber, Benjamin Kelm et Pauline Thévenot

En accès libre

http://www.revue-interrogations.org/-No24-Public-non-public-questions

La revue ¿ Interrogations ? accueille les actes du quatrième colloque international de l’Association des jeunes chercheurs du Centre de recherche sur les médiations (AJC Crem) intitulé Public(s), non-public(s) : questions de méthodologie qui s’est déroulé à l’Université de Lorraine.

La thématique choisie permet aux contributeurs d’aborder des objets et terrains d’études variés : les expositions, les institutions publiques, les festivals littéraires, les musées, les scènes musicales locales, le cirque, les discours politiques et médiatiques, ou encore différentes plate-formes des réseaux socio-numériques. Les méthodes varient elles aussi, allant de l’enquête de terrain ethnographique, participante ou non, aux études discursives, en passant par les entretiens et les analyses de contenus qui doivent s’adapter aux différentes formes de supports médiatiques. Ainsi, loin d’aboutir à une unanimité ou, pire, à une uniformité de pensée, la variété et la complexité des phénomènes étudiés dans les articles retenus montrent la fécondité des recherches actuelles sur ces thématiques. Celles-ci enrichissent alors considérablement les réflexions sur les processus de catégorisation des acteurs sociaux en pointant la multiplicité des niveaux d’analyse de ces phénomènes, pour l’étude desquels il faut alors considérer les bénéfices d’un croisement des regards disciplinaires.

 SOMMAIRE

Comité de rédaction, Préface au n° 24. Publics/non-publics : questions de méthodologie.

Partie thématique

Paroles militantes dans les controverses environnementales AAC

Centre de recherche
sur les médiations

Communication, langue, art, culture

(EA 3476, Université de Lorraine, France)

 

APPEL À COMMUNICATIONS

Colloque international

Les paroles militantes dans les controverses environnementales : constructions, légitimations, limites

Metz, 22, 23 et 24 novembre 2017

AAC_paroles_militantes

CFP_activism_speeches